Bercée par le jazz...

 

florence292

Florence Tu Hong est née en France, à Strasbourg. Comme elle aime à le dire, - "Mes parents se sont rencontrés alors que mon père vietnamien chantait et jouait de la guitare sur la scène du lycée où ma mère étudiait", cela donne un parfum mélomane à une carrière qu'elle aime décrire comme très passionnée. Des parents chez qui les sillons des disques vinyls alternaient les grandes figures de la chanson à texte - Francesca Sollevile, Jacques Brel, Léo Ferré - avec le jazz des années 50 et 60. En couverture sonore, les voix des incontournables Ella Fitzgerald et Nat King Cole ont certainement inscrit en elle un goût très prononcé pour le jazz vocal.
Mais c'est autant le pianiste Erroll Garner que l'organiste Rhoda Scott qui ont gravé un rêve d'enfant de devenir une pianiste de jazz alors qu'elle avait commencé à étudier le piano à l'âge de 7 ans, émue par les pianistes classiques romantiques.

 

 

 

 

Sirènes de la musique...

 

floscatsy

Derniers ingrédients qui ont nourri indéniablement le parcours musical de Florence, la voix des "divas" du monde du rock et de la pop. Et là défile une liste de noms de groupes des années 70 qui ont habité son quotidien. Elle avait 15 ans lorsque le rock progressif vit ses plus belles années, King Crimson, Pink Floyd, Yes, Queen, etc.


- "C'est certainement cette musique qui m'a donné le goût de l'écriture architecturale, la notion d'arrangement et son côté symphonique".

Le mot est lâché, la notion d'arrangement instrumental est une donnée indispensable à sa création et à son interprétation, comme le prouvent les quatre disques réalisés sous son nom. Elle est intimement liée à ses musiciens dans la démarche d'arrangement et de composition dont elle signe souvent l'accroche de départ.
Cette collaboration perdure d'ailleurs depuis près de 20 ans. C'est un choix délibéré qui lui offre encore une extrême connivence, lui permettant d'aborder des climats et rivages musicaux très différents tout en gardant une authentique signature.

 

 

 

 

Jazz et poésie...

 

floscatsy

Le disque "Rêve en Têt" en 2002, ouvre la porte à une appropriation de la langue française par le jazz, combinant jazz et poésie, au travers de textes et compositions qu'elle signe toujours avec ses musiciens.
- "Chacune de mes productions discographiques est une aventure où l'acquis côtoie le doute."
Le répertoire, éclectique, profond et coloré, avec une réinterprétation de chansons universelles, se promène quelque part entre jazz, bossa nova, blues, rock et pop. De cette recherche collective paraît fin 2007 "The trees of may" un nouveau disque en quartet, très inspiré et convaincant, où se ressent la joie de réinterpréter des standards d'une manière très personnelle.

 

 

 

 

Du Jazz au Blues...

 

floscatsy

En 2011 le groupe trempe sa plume à la source du blues pour un nouveau répertoire présentant différents aspects de cette musique à la fois historique et moderne : acoustique ou électrique, country ou urbain. C'est une création à double-sens, la finesse de la voix jazz dans les ardeurs hendrixiennes, et les grands espaces suggérés par le dobro retracée dans le disque "Twelve Bars After".
Les quatre artistes qui constituent cet jouent d'une intime connivence, héritée des longues années de travail en commun, pour mettre en alchimie trois ingrédients essentiels, le jazz, le texte et la voix à l'attention d'un très large public. La réalisation des arrangements, du son propre au groupe est une création collective. La culture personnelle de chacun vient nourrir l’ensemble avec des influences très diverses : Muddy Waters, B.B. King, Jimi Hendrix, Hot Tuna, Led Zeppelin.

 

 

 

 

Le Jazz en Chœur...

 

floscatsy

Cette notion d'arrangement trouve une signification particulière lorsqu'elle se prend de passion pour la polyphonie jazz vocal, initiée par la rencontre avec le contrebassiste et arrangeur Éric Le Cardinal.
Elle crée en 1988 à Aix-en-Provence une formation d'une vingtaine de chanteurs, qu'elle quitte rapidement pour fonder avec Éric le trio vocal "Scatsy" (1990 - 2006). Ils enregistrent deux albums, D'ici et d'Asie (1996) et Plutôt Maxime (2005) et se produisent dans de nombreux festivals et clubs de jazz.
L'aventure polyphonique s'est également concrétisée par la création en 1992 d'un grand ensemble jazz choral sous l'enseigne "Jazz en Voix". Cet ensemble en activité pendant 22 ans en Provence, se distinguait par une écriture originale, inscrite dans la lignée des grands inventeurs du style, Marty Paich et Gene Puerling. Elle s'initie à la direction de chœur avec la création de plusieurs des ensembles Jazz en Voix à Paris et en Provence.
L'aventure se poursuit maintenant avec la création depuis 2014 de la chorale "Belles de Jazz", ensemble féminin d'une cinquantaine de choristes.

 

 

 

 

Lyrisme et improvisation

 

floscatsy

Sa richesse musicale et son expression artistique se fondent essentiellement sur son immersion immédiate dans un milieu professionnel. Elle choisit d'emblée la voie de l'improvisation, et se forge un phrasé virtuose imprégné de l'écoute attentive de ses mentors (Miles Davis, Wayne Shorter, Bill Evans, ...).
- "Il y a 20 ans, il était difficile d'imposer une voix aiguë qui ne correspondait pas aux canons de l'époque, et malgré les Ella, Sarah ou Carmen, l'improvisation restait extrêmement difficile à imposer pour une chanteuse de jazz. Aujourd'hui je défends une forme de "lyrisme" de la voix, et cultive l'improvisation dans une grande liberté tout en restant respectueuse de l'harmonie, ...".
Elle acquiert une large expérience de la scène, nourrie de la confrontation avec des musiciens reconnus et expérimentés.
- "Mon enseignement découle directement de cette longue expérience qui m'a appris les codes de ce langage musical, autant pour la création que la performance …".

 

 

 

 

Naissance d'une voix

 

floscatsy

Ce parcours authentiquement jazz s'est complété au fil des années par des enseignements très divers : master-Class jazz vocal avec Laurence Saltiel (1988), Stéphanie Nakassian (I.M.F.P. Salon de Provence-1991), les chanteuses de jazz Sara Lazarus (1993) et Judy Niemack (Cluny-1997); Cycle professionnel "Harmonie jazz, interprétation et technique vocale" avec Sara Lazarus, Viviane Ginapé et Hériberto Parédès (I.A.C.P. Paris-1997/98) ; Premier cycle de piano jazz et solfège (Bill Evans Piano Academy Paris-1998/99) ; Initiation au chant diphonique avec Tran Quang Hai (1998) ; Stages de technique vocale et formation de formateur avec le ténor Richard Cross (1998, 1999 et 2007/08).
- "La voix se construit et grandit avec l'évolution de l'être, son mental et ses expériences, ses victoires et ses échecs, j'ai appris la maîtrise du geste vocal, en grande partie avec les phoniatres, les "docteurs de la voix" qui rassurent et accompagnent, ...".
Parallèlement à 20 ans de parcours artistique, elle a cultivé un sens profond de la pédagogie qui l'a tout naturellement conduite à développer des ateliers et stages de jazz vocal. À ce titre elle multiplie les interventions autour du jazz et de la voix depuis plus de 15 ans dans de nombreuses et diverses structures : conservatoires, IUFM, rectorats, écoles de musique, chorales, .... en 2003 et 2004 elle fait partie de l'équipe pédagogique du Festival des Enfants du Jazz de Barcelonnette, pour la partie jazz vocal et direction de l'ensemble vocal.

 

 

 

 

Aisance scénique

 

floscatsy

Depuis 1988 au travers de nombreuses formations sous son nom, du duo au big band. Spécialisée dans le travail de polyphonie jazz vocal : à l'origine de la création de l'ensemble Hot Gammes (1988) à Aix en Provence ; Co-fondatrice avec Éric Le Cardinal du trio vocal Scatsy en 1990 : CD "D'ici et d'Asie" en 1996, spectacle “Plutôt Maxime” en 2004, CD "Plutôt Maxime" en 2005.
Cet éclectisme musical se retrouve dans les différents répertoires abordés sur scène avec les fidèles musiciens de son quartet : Christian Bon (guitares), Éric Le Cardinal (contrebasse) et Philippe Rousselet (batterie). Cette collaboration lumineuse de plus de 15 ans et 4 disques a navigué largement parmi la diversité des styles : jazz en anglais ou sur des textes en français poétiques et philosophiques, bossa nova en brésilien, chansons françaises, le blues dans tous ses états et jusqu'aux frontières de la pop.
- "Aujourd'hui, je peux m'affranchir des barrières de styles et m'approprier un répertoire auquel ma voix, a priori, ne me destinait pas, ..."

 

 

 

 

Quelques références :

 

floscatsy

Cité de la musique à Marseille, 1ère partie de Gian Maria Testa aux Festival des Acousmies de Venelles (13), 1ère partie du groupe vocal 6 1/2 au Théâtre de Gagny (94), Théâtre Jean Le Bleu, Manosque (04), Château de La Tour d'Aigues (84), Château de Pierre Cardin à Lacoste (84), Château de Gréoux les Bains (04) Théâtre de La Colonne à Miramas (13), Théâtre des Salins à Martigues (13), Train-Théâtre à Portes-les-Valence (26), Festival de La Roche de Rame (05), Festival de Jazz de Barcelonnette (04) Festival Voix de Fête à Rouen, Festival "Musiks à Manosque" en Octet (2009), Festival "Nuits des Voix de Femmes" à Bourges (2010) et Bourges & Blues (2011) et des clubs de jazz : le Sunset et le Sunside à Paris, l'AJMI à Avignon, Le Moulin à Jazz à Vitrolles, le Cri du Port à Marseille, le JAM à Montpellier, le Comptoir du Jazz à Bordeaux, le Mandala à Toulouse, ...